Le vrai poids de mon Elise : de la théorie à la réalité

Que vous soyez un lecteur fidèle de 111racers ou simplement de passage, vous savez que le poids est au cœur de mes préoccupations. De manière générale, les constructeurs ont souvent tendance à sous-estimer le poids de leurs autos. Ainsi, ma Lotus Elise S2 de 2002, théoriquement l’une des plus légères des S2, est affichée à 774 kg avec le plein dans le manuel technique et 794 kg en poids carte grise. J’ai réussi à l’alléger de plus de 62 kg en retirant et modifiant un bon nombre de pièces mais je n’avais jusqu’à présent pas eu l’occasion de peser l’auto. C’est désormais chose faite…

J’avais abordé le sujet dans mon compte-rendu de roulage à Lédenon, j’ai fait réaliser une géométrie complète par le SBMT et nous en avons profité pour aller peser mon Elise. Dans tous mes calculs, je partais systématiquement du poids du manuel, à savoir 774 kg. Dans la configuration que j’avais au moment de la pesée (catalysée, capote en place, pas de baquet ni de harnais passager, plein effectué 10 km plus tôt), je devais donc théoriquement être à 712 kg.

Avant de monter la voiture sur le pont bascule, on règle le point d’équilibre à 700 kg. On rajoute 10 kg… L’équilibre ne devrait pas être loin… 10 kg de plus… Rien ne bouge. 10 kg de plus… Toujours rien, le drame ! On passe à 740 kg et cette fois-ci c’est un peu trop. Petit à petit, on ajuste et on finit par trouver la bonne valeur : 734 kg. La déception est grande. Une dizaine de kg d’écart avec ce que j’imaginais aurait été acceptable pour moi mais là c’est carrément 22 kg au-dessus de ce que je pensais… On en profite pour peser une Caterham 1.8 VVC : 570 kg avec le plein également.

Le poids carte grise était donc très proche de la réalité puisque l’auto devait faire 796 kg d’origine. Tout le travail effectué n’en reste pas moins satisfaisant mais l’espoir d’atteindre les 700 kg s’éloigne alors que je le croyais tout proche…

Poids de mon auto

  • 796 kg d’origine
  • 741,8 kg en configuration lourde (avec les deux sièges, catalysée et capotée)
  • 730,4 kg en configuration piste (un seul siège, un seul harnais, hard-top et catalyseur)
  • 722,7 kg en configuration poids minimal (un seul siège, un seul harnais, pas de hard-top ni de capote, décatalysée)

La question est maintenant de savoir comment gagner au moins 22,7 kg pour arriver sous la barre des 700 en configuration light. Voici plusieurs éléments de réponse :

  • Pare-brise : celui en verre pèse 11,8 kg alors qu’un modèle polycarbonate devrait être sous les 4,3 kg. Gain théorique : 7,5 kg.
  • Batterie : celle au plomb d’origine pèse 12,9 kg. La batterie sèche que j’ai monté fait 6,4 kg et avec une batterie lithium (comme sur les dernières productions Lotus), je pourrais tomber à 1,4 kg. Gain théorique : 5 kg.
  • Pneus : les Nankang AR-1 que j’utilise sont très lourds (43,6 kg). Les Toyo R888 ne pèsent que 39,8 kg. Gain théorique prudent : 3,5 kg.
  • Capot moteur : lourd et situé haut, remplacer le capot d’origine par un modèle en carbone devrait permettre un gain intéressant. Gain théorique : 1,5 kg.
  • Alternateur : 5 kg pour celui d’origine contre 3,2 pour un modèle Brise. Gain théorique prudent : 1,5 kg.
  • Collecteur d’échappement : 6,7 kg d’origine contre 5,6 pour le modèle Elise Parts. Gain théorique : 1 kg.
  • Collecteur d’admission : les Rover d’origine ont un collecteur d’admission en plastique. Mon moteur 135 chevaux est équipé du collecteur aluminium. Il est plus joli mais plus lourd et surtout réchauffe plus l’air à l’admission. Je remonterai donc le collecteur de base et gagnerait sur tous les tableaux, surtout que ce poids est situé haut et en arrière. Gain estimé : 0,5 kg.
  • Support siège : le rail réglable d’origine en acier est lourd. Ne réglant jamais mon siège, j’ai tout intérêt à le remplacer par 2 équerres en aluminium. Gain théorique : 0,5 kg.
  • Pièces en carbone : il est possible de gagner du poids sur l’entourage de colonne de direction, la casquette de compteur, etc… Gain théorique : 0,5 kg.
  • Canister : il est donné pour 0,7 kg et peut être supprimé sans risque. Gain théorique prudent : 0,5 kg.
  • Démarreur : celui d’origine fait 4,5 kg, un modèle PowerLite 3,9. Gain théorique prudent : 0,5 kg.
  • Volant : mon volant Oreca pèse 0,876 kg contre 0,3 kg pour un modèle carbone. Gain théorique prudent : 0,5 kg.

Pour rappel, je vous remets également ici le détail des gains de poids qui est visible de manière détaillé sur la pagé dédiée.

6 commentaires sur “Le vrai poids de mon Elise : de la théorie à la réalité

Ajouter un commentaire

  1. How about a polycarbonate rear window? I have set myself a similar weight loss target. It will take me a while. I want 250bhp per tonne in the end (keeping the original K series engine).

  2. As tu pensé à retiré le chauffage ? Soit pour un model plus light soit tous court le gain est de 2,8kg avec le liquide de refroidissement en moins

    Parcontre le pare-brise je le changerais pas il ne sera plus homologué pour la route

    1. Pour le pare-brise, effectivement ce n’est pas un changement que je ferai.

      Le chauffage est une bonne idée et ce n’est pas la première fois qu’on me le signale mais je veux garder une auto qui reste utilisable « tout le temps ». Même si ça n’arrive jamais, elle me permet à ce jour de passer au supermarché (coffre et serrure), de rouler sous la pluie (capote étanche), de partir en week-end dans un relatif confort (chauffage) et de tomber des chronos sur piste. J’adore ce côté polyvalent et c’est pour ça que j’ai conservé le chauffage 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑