Gain de poids

Le poids est la composante incontournable de nos Lotus et c’est ce qui leur permet d’être bien souvent plus rapides que des autos pourtant plus puissantes. Il a été l’objet de toutes les attentions sur mon auto, avec une règle simple : même si je m’en sers principalement sur circuit, mon Elise doit rester totalement utilisable au quotidien et aucune des modification n’est irréversible. Mon travail a abouti à 4 configurations :

Origine :
793,8 kg

Route :
751,7 kg

Circuit :
725 kg

Light :
720,5 kg

  • Origine : tout est dit
  • Route (-38,4 kg) : totalement street legal, c’est la configuration routière avec les jantes 8 branches et des Yokohama AD07, l’autoradio, le catalyseur, etc…
  • Circuit (-30,4 kg) : par rapport à la configuration précédente, je monte le hard-top light à la place de la capote, les jantes TMR et les semi-slicks Nankang AR-1, je retire le catalyseur, l’autoradio et tout ce qui va avec, le siège passager et son harnais ainsi que le bocal de lave-glace. J’installe également mon matériel de télémétrie : lecteur OBD, récepteur GPS Vbox Sport, GoPro et smartphone dédié.
  • Light (-4,5 kg) : c’est la configuration la plus légère possible. Elle est identique à la config circuit mais je retire mon matériel de télémétrie et le hard-top (sans remettre pour autant la capote).

Détail du gain de poids

Voici un bridge détaillant élément par élément le gain de 73,3 kg et le positionnement des différentes configurations détaillées ci-dessus :

Plus de 53% du gain de poids se situe sur l’arrière, presque 41% au centre et un peu moins de 6% sur l’avant. Le déséquilibre de répartition des masses (naturel vu l’emplacement du moteur) a été réduit puisqu’il est passé de 38/62 à 39,2/60,8.