Team Dynamics Pro Race 1.2

L’appel du chrono commençant à se faire sentir, j’ai décidé de passer aux semi-slicks. Pour cela, il est nécessaire d’avoir des jantes plus larges à l’avant puisque la monte pneumatique grimpe de 175 à 195.

Première pièce de choix : un jeu de jantes d’occasion Team Dynamics Pro Race 1.2 montées en Yoko A048. Il s’agit de la version Race (aussi nommée mixte) bénéficiant donc de l’alésage sur mesure (contrairement à la version route) mais sans les inserts en acier pour les portées d’écrou (version rallye).

Côté couleur, c’est du noir brillant. Les pneus à l’avant sont encore corrects, les arrières pourront faire une demi-journée circuit grand maximum. La différence la plus saisissante suite au montage des semi-slicks est le gain en pouvoir directeur du train avant.

Côté poids, ces jantes sont plus légères que celles d’origine des Elise mais plus lourdes que les jantes 111S « araignées » que j’ai déjà.

A l’avant :

  • Origine Lotus : 8,000 kg
  • 111S Lotus : 7,175 kg
  • TD Pro Race 1.2 : 7,600 kg

A l’arrière :

  • Origine Lotus : 10,520 kg
  • 111S Lotus : 9,450 kg
  • TD Pro Race 1.2 : 9,580 kg

Pour l’avant, la différence est acceptable puisque la jante passe de 5,5 à 7 pouces de large. A l’arrière en revanche, la largeur reste à 7,5 pouces.

A noter également, selon la géométrie il est possible que des jantes de S2 Rover touchent sur une S2 Toy à cause de l’entraxe qui diffère (la jante ressort plus). Le contraire peut en revanche se faire sans souci mais il faut rajouter 20 mm de cales. Ce genre de montage n’est pas forcément recommandé. C’est ce qui m’a poussé vers les Pro Race 1.2 plutôt que les 1.4 forgées (qu’on trouve sur les Exige Cup 260 par exemple) et qui sont bien plus légères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑