Supports moteur et boite light EP

Après la distribution et les poulies allégées en aluminium, le volant moteur light Elise Parts et le nouvel embrayage renforcé Exedy, il ne me reste plus qu’une seule évolution à vous présenter pour avoir fini le tour des upgrades apportés à mon auto pendant son séjour de cinq semaines en Haute-Loire : il s’agit du kit supports moteur et boite light d’Elise Parts.

Deux solutions majeures existent sur le marché : Vibra-Technics et Elise Parts. La première est 25% plus onéreuse, plus légère sur le papier (Ian d’Elise Parts m’a fait une pesée à 2,7 kg) mais surtout plus lourde une fois installée puisqu’elle impose de conserver un des éléments du support moteur d’origine. La solution d’EP est plus lourde (2,9 kg d’après Ian) mais permet de supprimer entièrement le support moteur d’origine et donc d’arriver à un gain final plus important. On peut voir sur le site d’EP que le gain total avec le kit Vibra-Technics est donné pour supérieur à 1 kg alors qu’il est de 2,5 kg avec leur kit. Je vous dirai ce qu’il en est réellement plus bas dans cet article.

Le poids est une chose mais le confort en est une autre. Les supports d’origine sont assez souples et typés « confort ». Ils autorisent donc un certain mouvement du moteur dans l’auto qui, à la limite sur piste, amène du flou dans le comportement dynamique. De plus, le support côté distribution est très lourd et sujet à casse (même si je pense que ce dernier point reste exceptionnel et est surtout un argument de vente). Si on durcit les caoutchoucs, les vibrations du moteur seront beaucoup moins filtrées et passeront par le châssis pour atteindre, entre autres choses, les sièges (en carbone et peu rembourrés dans mon cas) et finir dans le corps de l’heureux pilote et, éventuellement, de sa passagère… Il semblerait que ce phénomène soit particulièrement sensible autour de 2000 tr/m. EP proposait il y a quelques années un support réputé assez extrême… Depuis, la solution a été revue et la v2 (que j’ai achetée) semble beaucoup plus respectueuse de l’Homme. Le kit Vibra-Technics (dans sa version Road, je n’ai pas trouvé d’avis sur la version Competition) a très bonne presse et semble être un compromis idéal. Il a été développé comme un ensemble de trois supports (2 pour le moteur, 1 pour la boîte) et on ne trouve donc pas les différents éléments au détail. Néanmoins, comme souvent lors de mes lectures sur le net, j’ai pu découvrir des retours très positifs comme très négatifs sur l’upgrade du support moteur (que ce soit l’une ou l’autre des solutions). Certains trouvent que l’auto est invivable au quotidien tandis que les autres disent que la différence de comportement compense largement la légère baisse de confort.

Lors de mes échanges avec EP, Ian m’a bien précisé que son support n’était pas recommandé pour un usage routier et m’a orienté vers la solution Vibra-Technics. J’ai décidé de ne pas suivre son conseil en espérant que l’avenir me donne raison !

Support distribution

Le support côté distribution est une très belle pièce en aluminium anodisé qui a reçu un traitement PTFE (celle d’origine est en acier) et possède deux inserts en polyuréthane (le caoutchouc du support d’origine est rempli d’huile) dont la dureté Shore est plus élevée que celle du support d’origine. Je n’ai malheureusement pas la valeur de cette dureté ni de duromètre pour la mesurer mais j’ouvre une petite parenthèse sur le sujet : la dureté Shore correspond à la résistance du matériau pressé par un pénétrateur et est comprise entre 0 et 100. Il existe deux méthodes de mesure : A (pour les plastiques souples et les élastomères) et B (pour les plastiques et élastomères durs et rigides). Les deux échelles se superposent si bien qu’un 80 Shore A est équivalent à un 30 Shore D (ce qui correspond à peu près à la dureté d’un talon de chaussure). Un élastique a une dureté de 20 Shore A quand un casque de chantier est à 80 Shore D. Fin de la parenthèse !

Ce support moteur côté distribution existe avec les inserts rouges ou jaunes. Les caractéristiques sont les mêmes et en ce moment, ce sont les inserts jaunes qui sont en vente. Ça tombe bien, le support sera ainsi assorti à mon auto !

682

685

Lors du montage, mon ami Cédric (dont la société spécialisée dans l’entretien des sportives et particulièrement de nos autos light a ouvert fin novembre) m’a fait remarquer à juste titre que la conception de cette pièce pourrait être améliorée : il est surprenant et dommage de n’utiliser qu’un seul point de fixation sur le châssis alors que trois sont disponibles.

Après avoir installé ce support, Cédric a essayé l’auto. Il m’a aussitôt téléphoné pour me dire qu’à son sens, l’auto vibrait trop et devenait déplaisante en usage routier. Je m’attendais à récupérer une auto avec plus de vibrations mais devant un avis aussi tranché, j’ai décidé de lui faire remonter le support d’origine. En effet, même si je roule peu sur route ouverte, les balades avec madame seraient devenues inenvisageables !

Support inférieur

Le support inférieur, en plus d’être plus léger, permet d’ajuster l’angle du moteur et de faire passer certains collecteurs d’échappement. Je serai donc déjà équipé en cas d’éventuelle préparation moteur.

687

Support boite

Rien de particulier à déclarer sur ce dernier si ce n’est qu’il présente un peu moins de caoutchouc que celui d’origine et est donc un peu plus rigide.

Poids

Parlons maintenant poids. EP indique un gain de 2 kg uniquement sur le support côté distribution (1,8 kg en réalité) et 2,5 kg avec le kit complet (2 kg en réalité). Voici ce que m’a indiqué ma balance :

  • Support moteur d’origine côté distribution : 3,1 kg
  • Support moteur d’origine inférieur : 0,846 kg
  • Support de boite d’origine : 0,295 kg

Soit un total de 4,241 kg pour les pièces d’origine.

  • Support moteur EP côté distribution : 1,332 kg
  • Support moteur EP inférieur : 0,673 kg
  • Support de boite EP : 0,254 kg

Le total des pièces Elise Parts est donc de 2,259 kg (contre 2,9 annoncés par Ian d’EP, je pense qu’il a pesé le kit emballé…) soit un gain de 1,982 kg (-47 %). Côté Vibra-Technics (merci à Régis pour l’information), le total s’élève à 3,179 kg soit un gain de 1,062 kg (-25 %).

847

Dans mon cas, cette évolution se solde donc par un léger plus au niveau du maintien du moteur et un gain de poids limité : 0,214 kg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑