Goujons et écrous light (ou presque)

J’ai acquis récemment un jeu de jantes TMR FSL006 ultra légères. Elles auraient parfaitement trouvé leur place dans mon salon mais cette hypothèse n’enchantait pas ma compagne et je préférais personnellement voir le comportement dynamique de mon auto en bénéficier… Et c’est bien là l’objet de cet article : quelle solution retenir pour fixer ses jantes ?

Clarifions déjà le vocabulaire utilisé car on peut avoir tendance à confondre vis, boulon, goujon, écrou, etc… Le boulon est l’association d’une vis et d’un écrou et ne s’utilise pas pour fixer une roue de voiture. Soit on a recours à une vis, soit à un ensemble goujon + écrou. Dans le premier cas, la tige filetée est solidaire de la tête sur laquelle on positionne la douille pour serrer ou desserrer la roue et on dévisse l’ensemble. Dans le second cas, le goujon reste vissé dans le moyeu et on ne retire que la tête, à savoir l’écrou.

Vis d’origine

D’origine, nos Lotus sont équipées de 4 vis par roue (dont 1 antivol) avec une tête hexagonale de 17 et une portée conique de 60°. L’inconvénient de cette solution, c’est qu’il faut toujours avoir l’adaptateur antivol avec soi pour pouvoir démonter ses roues. Lors du démontage, je pense que nous avons tous déjà laissé échapper la vis qui tombe sur la jante au risque de l’abîmer.

De plus, lors du remontage, il faut venir plaquer la roue, l’aligner avec les trous du moyeu (à l’arrière il ne tourne pas si le frein à main est serré mais à l’avant, c’est parfois plus compliqué) puis mettre une première vis pour maintenir la roue en place. Rien de tout cela n’est insurmontable mais on perd un peu de temps à chaque démontage/remontage.

Sur ma balance, l’ensemble de 3 vis standard + 1 antivol sort à 253 grammes. Multiplié par 4, j’arrive donc à 1,012 kg.

Goujons et écrous light

Il est également possible d’opter pour un ensemble goujons et écrous, éventuellement dans une définition light comme le propose Elise Parts et que j’ai choisi.

Goujons et écrous light

Cette solution offre l’avantage de ne pas réclamer d’adaptateur antivol et de se contenter d’une douille de 19 (et non plus 17) pour le démontage. C’est toujours plus pratique quand on est sur circuit et qu’on a laissé l’adaptateur à la maison ! Si l’écrou tombe sur la jante lors d’une manipulation, il y a peu de risque qu’il fasse du dégât vu son faible poids. Enfin l’alignement des jantes est beaucoup plus simple puisqu’il suffit de les enfiler sur les goujons.

Les goujons M12 * 1,5 sont acier 35NCD14 avec un revêtement Xylan de 30 microns (0,03 mm) d’épaisseur. Le filetage est roulé et non taillé, c’est-à-dire qu’il est créé par déformation de la matière et non par enlèvement. Cela offre de nombreux avantages mécaniques et en particulier une hausse jusqu’à 30% de la dureté et de la résistance à la rupture. Le modèle Elise Parts offre une tête hexagonale de 10 mm permettant de serrer correctement le goujon sur le moyeu et de pouvoir le retirer sans devoir recourir à un extracteur. Il convient de monter les goujons avec du frein filet côté moyeu. Geary d’Elise Parts m’a indiqué qu’il serrait ses goujons à 110 Nm contre 105 pour les vis d’origine.

Les écrous sont quant à eux en aluminium 7075. Ils existent en version ouverte ou fermée. Dans le premier cas, l’avantage est de pouvoir les visser sur des goujons de n’importe quelle longueur. Ils présentent une portée conique de 60° et nécessite l’utilisation d’une douille de 19. Leur poids est annoncé comme inférieur d’1/3 à celui d’un écrou standard en acier et il est vrai qu’en main ils semblent particulièrement légers.

A la pesée, les 4 goujons s’affichent à 213 grammes et les 4 écrous à 75 grammes soit un total de 288 grammes par roue et donc 1,152 kg en tout. Ainsi, même si les écrous sont particulièrement légers, les goujons grèvent la situation et derrière une solution annoncée comme light et donc excitante pour tous les chasseurs de poids, on se retrouve en réalité à alourdir l’auto de 140 grammes. Les écrous étant en aluminium et non en acier, Geary m’a indiqué qu’il fallait les serrer à 100 Nm au lieu de 105.

Les 16 écrous seuls se vendent 94€ et le kit complet de 16 écrous et 16 goujons… 275€. Autant dire que les goujons sont chers mais comme il est compliqué de savoir si les concurrents proposent le même type de filetage et la même qualité, il n’est pas évident de comparer.

Vis titane

La seule solution pour vraiment gagner du poids sur le système de fixation des roues semble être la passage à une visserie en titane. Ferrari le proposait de série sur sa 360 Challege Stradale et, plus proche de nous, Radium Engineering (implanté dans l’Oregon) propose une solution totalement compatible pour nos Lotus. Ils annoncent les 16 vis d’origine à 1,188 kg (176 grammes de plus que ce que j’ai personnellement vérifié) et les 16 vis en titane forgé 6AL-4V à 0,678 kg. Le gain théorique annoncé par Radium est donc de 0,51 kg soit 43%. Par rapport au poids vérifié de mes vis d’origine, le gain serait de 0,334 kg soit 33%.

Les 16 vis sont vendues 200€ ce qui est loin d’être hors de prix par rapport à la solution Elise Parts et au gain de poids annoncé. En revanche, le titane a quelques inconvénients et notamment la corrosion galvanique qui peut se produire au contact d’autres métaux. Il faut donc utiliser une graisse cuivrée lors du montage.

Conclusion

Remplacer le système de fixation des roues ne se justifie d’un point de vue poids que sur une auto déjà lourdement préparée. En effet, le ratio gramme/€ est assez défavorable et le gain global somme toute assez faible.

On pourrait se consoler en invoquant le fait qu’il s’agit d’une masse en rotation (comme une jante, un disque de frein ou un volant moteur) mais cette dernière est tellement proche du centre de la roue (5 cm) que son impact est vraiment minime. On peut d’ailleurs calculer un équivalent de ce que serait cette masse si elle n’était pas en rotation (donc en ajoutant l’effet de sa rotation).

Je vous invite à consulter cet excellent site (en anglais) qui explique l’impact de l’inertie liée à la rotation de manière plus claire que moi mais ce qu’il en ressort, c’est qu’il faut ajouter 28 grammes pour les 16 vis d’origine, 32 grammes pour les 16 goujons + écrous Elise Parts et 19 grammes pour les 16 vis en titane de Radium Engineering.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut ↑