Lame avant carbone

Pour une raison d’abord esthétique, j’ai voulu rajouter une lame avant sur mon Elise. Techniquement, cette pièce apport aussi un gros plus.

J’ai acheté cette lame sans savoir qu’elle était en carbone. En réalité, il s’agit d’un modèle carbone à la finition ratée qui a été recouvert de gelcoat. Je l’ai donc peinte en noir mat comme mon diffuseur.

Techniquement, au-delà du pur appui que génère l’air sur cette lame et donc sur le train avant, le fait de réduire l’espace entre le sol et l’avant de la voiture permet de faire rentrer moins d’air dessous. La Lotus étant d’origine équipée d’un fond plat intégral et d’un diffuseur, le bénéfice de la lame avant est maximal puisque le flux d’air, accéléré par la différence de volume disponible entre l’avant (réduit) et l’arrière (plus haut), va créer une dépression d’autant plus forte que cette écart est important. Paradoxal mais logique, rajouter une lame à l’avant permet donc de gagner en aéro sur l’avant mais aussi sur l’arrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑