Lotus Elise S2 111R

Production :
7972 exemplaires à partir de janvier 2004

Motorisation :
4 cylindres 1.8 Toyota 2ZZ-GE 192 chevaux

Particularité :
Annoncée en janvier 2004 comme l’Elise la plus performante de tous les temps, la 111R passait sous la barre symbolique des 5 secondes à l’exercice du 0 à 100 km/h et dépassait les 240 km/h. Cela était rendu possible par l’abandon du bloc Rover et le passage chez les japonais. Désormais, il fallait compter sur un 4 cylindres 1,8 VVTL-i (Variable Valve Timing and Lift Intelligence system) d’origine Toyota (nom de code 2ZZ-GE) associé, c’est une première, à une boite 6 vitesses C64 dont la commande a été conçue par Lotus.

Ce moteur prend des tours et l’annonce sur le compte-tours gradué jusqu’à 10.000 tr/mn. Ce choix a été fait après avoir étudié de nombreuses possibilités et repose sur le rendement de ce moteur (107 chevaux / litre) mais aussi son poids, même s’il est supérieur à celui du Rover. Lotus a développé un silencieux spécifique qui ne sort plus de part et d’autres de la plaque d’immatriculation mais au travers du diffuseur. Également développé par Lotus, un nouveau système de gestion électronique du moteur et sa cartographie. Résultat : 192 chevaux à 7800 tr/mn et 181 Nm à 6800 tr/mn.

Au-delà de la révolution du moteur, ce sera aussi la révolution du poids avec 860 kg que l’on peut mettre en relation avec la 111S qui était elle aussi équipe d’un calage variable de la distribution : 780 kg. Ce sera aussi le début de la fin pour les puristes avec l’arrivée du freinage assisté et de l’ABS, etc…

La 111R reprenait les jantes 8 branches apparues sur la 111S et était équipée en série d’un intérieur semi-cuir, du verrouillage centralisé (le début de la fin, je vous l’ai dit). Le Touring Pack ajoutait une capote mieux isolée phoniquement et thermiquement, une meilleure insonorisation, un intérieur tout cuir (ou alcantara), un autoradio DAB, les vitres électriques (je vous le confirme, c’est vraiment le début de la fin), les feux longue-portée et des filets de rangement. Il était également possible d’opter pour la climatisation ou un hard-top. La 111R sera disponible le 26 janvier 2004 pour 27.995£.

A compter de l’été 2004, la 111R permettra également à Lotus d’accéder au marché américain sous le nom de Federal Elise. La première auto sera vendue en juillet à Atlanta. Afin de se conformer à la réglementation, elle sera équipée de deux airbags et des feux de position latéraux (en plus de l’ABS nécessaire mais déjà présent sur la 111R). La NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) accordera à Lotus une dérogation initiale de 3 ans pour non-respect de la réglementation quant au pare-choc avant.

Anecdote intéressante découverte au hasard des petites annonces, un propriétaire avait commandé en 2004 une 111R un peu spéciale en hommage à la formule 1 Lotus 99T. Elle recevait la teinte Solar Yellow associée à un intérieur en cuir bleu et une capote bleue également. De nombreux stickers étaient apposés et elle recevait une plaque spécifique du Classic Team Lotus, ce qui la rend assez exclusive. Elle n’est pas sans rappeler la série limitée officielle Type 99T lancée en mars 2003 sur base d’Elise S2 à moteur Rover.

Source : Cranley Sports & Classics Ltd via Car & Classic

Lors du lancement de l’Elise S2 S en 2006, l’Elise 111R sera rebaptisée Elise R. Elle était vendue 28.995£ (contre 27.995 pour la 111R) mais le Touring Pack était de série, avec possibilité de le supprimer sur demande.

En 2010, un important restylage fera basculer l’Elise dans la génération S3. A cette occasion, les moteurs Toyota ZZ, devenus trop polluants, seront remplacés par les ZR. La mise en application de la norme Euro 5 étant fixée au 1er janvier 2011, l’Elise R continuera néanmoins sa carrière avec le bloc 2ZZ-GE jusqu’à la fin de l’année 2010. On peut donc trouver des Elise R année-modèle 2010 (jusqu’en juin 2010) mais également année-modèle 2011 (entre juillet et décembre 2010). Pour cette année 2011, 50 exemplaires LHD seront produits pour le marché européen, dont 6 en Starlight Black Metallic (code B93). Le 26 novembre 2010, la dernière de ces 50 autos quittera la ligne de production à Hethel. C’est celle que je vous présente ci-dessous :

Un grand merci à David pour les photos et informations 🙂


▶▶▶ N’oubliez pas de jeter un œil aux autres modèles d’Exige ou d’Elise ◀◀◀