Lotus Exige Cup 255

L’Exige Cup 255 a été présentée au Essen Motor Show début décembre 2006 pour des premières livraisons intervenues à partir d’avril 2007. Développée par les ingénieurs Lotus Sport, elle venait remplacée la Cup 240 et trouvait parfaitement sa place pour prendre part à la Lotus Cup Europe.

— Particularités —

La première chose que l’on remarquait sur l’Exige Cup 255, c’était la prise d’air qui faisait désormais toute la longueur du toit et qui permettait d’augmenter de 50% le flux d’air qui traversait l’échangeur majoré pour l’occasion. Elle reprenait les jantes en Y des Exige de base. Elle avait également droit à un jeu de bandes en Monaco White et Storm Titanium.

Lotus Exige Cup 255

La boite à air était légèrement revue, tout comme l’alimentation en essence avec une nouvelle pompe qui assurait un meilleur débit au travers d’injecteurs plus gros. Ces modifications permettaient au bloc Toyota d’atteindre 255 chevaux à 8000 tr/mn et 243 Nm à 7000 tr/mn.

Pour le reste, on trouvait ce qui se faisait de mieux : étriers AP Racing à 4 pistons et disques sur bol alu de 308 mm de diamètre, plaquettes Pagid RS14, amortisseurs Öhlins 2 voies, barre anti-roulis ajustable, barre de renfort entre les toe links, silencieux Stage 1, harnais 4 points pour tout le monde, arceau FIA 6 points (option gratuite), coupe-circuit et extincteur déclenchables depuis l’habitacle ou l’extérieur, Accusump et deux radiateurs d’huile.

Pour la route, il était possible de prendre en option la climatisation (1641€, de série dans certains pays), le différentiel à glissement (2500€) ou la peinture métallisée (776€) / exclusive (1188€). Pour la piste, l’Exige Cup 255 offrait d’importantes possibilités d’évolution : réservoir FIA de 70 litres (2813€), boite de vitesses à crabots et étagement raccourci, différentiel à glissement limitée réglable 1,5 voie, silencieux Stage 2 et son décatalyseur (104 dB), jantes 5 branches forgées, pneus slicks Yokohama A005, batterie compétition au lithium (196€) ou encore siège conducteur Recaro FIA avec harnais 6 points FIA également.

Lotus Exige Cup 255

— Production et registre —

Les Exige Cup 255 n’ont jamais été homologuées au niveau européen, il ne s’agissait que de modifications officielles apportées en usine par Lotus Motorsport. La Cup 240 était officiellement une Exige atmosphérique (VIN qui débute par SCCP) et la Cup 255 était considérée comme une Exige S 220 chevaux (VIN commençant par SCCV).

Il est difficile de trouver les chiffres de production mais il serait question au niveau mondial d’environ 150 autos. Parmi celles-ci, 3 sont d’anciennes Cup 240 qui ont été upgradées en Cup 255. Toutes disposaient d’une plaque Lotus Sport. Voici le seul exemplaire européen dont j’ai retrouvé trace :

Lotus Exige Cup 255

Il semblerait que 30 véhicules aient été produits pour les États-Unis dans 9 couleurs différentes. Avec 5 exemplaires, le Phantom Black était la 3ème couleur la plus populaire dans le pays. Les américains étant beaucoup plus fort que nous pour partager leurs informations, il est plus simple de retrouver la trace des VIN, des plaques ou des certificats. Voici la plaque du premier exemplaire :

Lotus Exige Cup 255

A la différence des modèles européens, l’inscription n’était pas « Built by Lotus Sport » mais « Lotus Sport – British GT3 Champions 2006 », en hommage à la victoire de Lotus Sport Cadena en British GT3 en 2006. Cette inscription figurait également sur les Exige S British GT Special Edition européennes, mais le type inscrit sur la plaque était alors différent. Voici les autos dont j’ai retrouvé trace à ce jour avec le pays et la couleur en fond. Il ne m’est pour le moment pas possible de dire si les numérotations européennes américaines se suivaient ou se sont superposées.

Lotus Exige Cup 255

For our english / international friends: if you own an Exige Cup 255, do not hesitate to contact me if you have any information to share, especially concerning the numbered plate or the Certificate of Provenance. Thanks!

Si vous possédez une Exige Cup 255, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des informations à partager, particulièrement concernant la plaque numérotée ou le Certificat de Provenance. Merci !


Moi qui trouve un charme fou aux autos portant les stigmates de leur utilisation (les LMGTE sont splendides après leurs 24 heures de bagarre et traduisent parfaitement la vie en piste !), je vous propose de finir cet article avec une magnifique photo de l’Exige Cup 255 d’Hugo affrontant l’enfer vert.

Lotus Exige Cup 255

▶▶▶ N’oubliez pas de jeter un œil aux autres modèles d’Exige ou d’Elise. ◀◀◀