Lotus Elise S2 Sport 190

Production :
33 exemplaires RHD à partir de mars 2002

Motorisation :
4 cylindres 1.8 Rover VHPD 190 chevaux

Particularité :
Annoncée en janvier 2002, Lotus précisera un peu plus les caractéristiques de sa Sport 190 lors du Salon de Genève deux mois plus tard. Les 50 exemplaires initialement prévus étaient produits puis immatriculés avant d’être upgradés par Lotus Motorsport. La Sport 190 recevait le bloc VHPD assemblé directement par Lotus Motorsport et non par PTP comme celui des Elise S1 Sport 190, Sport Elise, 340R ou Exige S1. Surtout, il n’était pas bridé à 177 chevaux mais affichait bien ses 190 chevaux à 7800 tr/mn, ses 174 Nm à 5000 tr/m et son rupteur à 8000…

Les performances annoncées faisaient état d’un 0 à 100 km/h en 4″4 et d’une vitesse maximale de 219 km/h. L’auto ne sera homologuée qu’en SVA (Single Vehicule Approval) et ne disposera donc pas de COC pour un éventuel import dans un autre pays. Côté châssis, la 190 avait droit à une barre anti-roulis et des amortisseurs réglables, des jantes 1 pouce plus larges à l’avant (16*6,5 au lieu de 16*5,5) et des Yokohama A048 aux quatre coins. A l’intérieur, un arceau, un siège homologué MSA (l’équivalent de la FFSA en Angleterre), des harnais 4 points, un coupe-batterie et un extincteur étaient installés.

Crédit photos : Barry Ely Sports Cars

Il était également possible d’opter en option pour une peinture et un intérieur personnalisés, un embrayage sport, un différentiel à glissement limité, une boite à crabots, des amortisseurs Racing Dynamics 2 voies (chaque amortisseur étant assemblé à la main et testé afin de garantir exactement le même comportement) avec ressorts 450 lbs/in à l’avant et 500 à l’arrière, des triangles montés sur rotules plutôt que sur silentblocs, un kit de freins AP Racing plus performant (mais supprimant le frein à main), un catalyseur, un harnais 6 points, un siège passager ou encore un arceau de sécurité complet. Sans les options, l’auto était vendue 33.700£.

On trouve (on trouvait pour être tout à fait juste) sur internet le récit de Tim Skipper, premier propriétaire de S2 Sport 190. Son auto avait le châssis #002. Sur son site, disparu dans les limbes de l’internet, on pouvait apprendre que le 5 mars 2002, il avait été convié par son concessionnaire (Stratton Motor Company, qui apparemment était le seul à distribuer la Sport 190) à venir essayer l’auto sur le tracé d’Hethel et avait été reçu par Chris Dinnage en personne, responsable de la division Motorsport de Lotus.

Il avait été complètement conquis par les performances de la S2 Sport 190 qu’il avait essayée et qui était la #001. C’était une LHD avec carrosserie jaune. Elle était alors équipée d’une suspension standard et des Yokohama A039 de l’Exige S1. Chris Dunnage lui avait précisé que l’auto de production aurait une suspension plus ferme et des A048. Elle avait également le kit gros frein AP Racing optionnel. Tim qualifiera le rythme des tours en passager avec Chris au volant de « bloody fast pace » et signera le bon de commande le 15 mars.

Il indiquera également qu’après avoir pris possession de son auto le 19 avril 2002, elle retournera chez Lotus Motorsport pour que le développement, qui n’était pas finalisé, se poursuive. Il recevra en contrepartie un second jeu de roues, quelques track days gratuits et les fameux amortisseurs 2 voies qui étaient vendus 1800£… Fantastiques souvenirs !

Au lieu de 50 exemplaires, seuls 33 seront produits dont 2 en LHD :

  • 18 année-modèle 2002 (10ème caractère du VIN = 2)
  • 7 année-modèle 2003 (10ème caractère du VIN = 3)
  • 8 année-modèle 2004 (10ème caractère du VIN = 4)

Chacune des Elise S2 Sport 190 recevait une plaque numérotée Lotus Sport donc voici un exemplaire ci-dessous. Pour l’anecdote, les numéros vont de LS2-001T à LS2-034T car la LS2-028T n’a jamais été construite. A ces 33 autos s’ajoutent deux Elise converties ultérieurement en Sport 190. L’une des deux est inconnue, l’autre date de 2009 et porte les couleurs de la Type 49. Elle a reçu une plaque spécifique indiquant « Type: 49-190 VHPD » et « Build No: Special ».

Notez que le numéro commence par LS2 tandis que sur la Sport Elise (basée sur l’Elise S1), il commençait par LS1.

J’ai réussi à retrouver la trace des autos ci-dessous. N’hésitez pas à me contacter si vous avec une précision ou une contribution à apporter sur ce rarissime modèle !

N° châssisCouleur
LS2-001TCalypso Red
LS2-002TStarlight Black
LS2-003TIce Blue
LS2-004TStarlight Black
LS2-005TLaser Blue
LS2-006T
LS2-007TStarlight Black
LS2-008T
LS2-009TSilver
LS2-010TSilver
LS2-011TStarlight Black
LS2-012TRacing Green
LS2-013TSilver
LS2-014TArdent Red
LS2-015TStarlight Black
LS2-016T
LS2-017T
LS2-018T
LS2-019TGunmetal
LS2-020TArdent Red
LS2-021TGunmetal
LS2-022TGunmetal
LS2-023TSilver
LS2-024TArdent Red
LS2-025TSaffron Yellow
LS2-026TChromacoat Red
LS2-027TIce Blue
LS2-028TNEVER PRODUCED
LS2-029TWhite
LS2-030TGunmetal
LS2-031T
LS2-032T
LS2-033T
LS2-034TWhite

▶▶▶ N’oubliez pas de jeter un œil aux autres modèles d’Exige ou d’Elise ◀◀◀