Lotus Elise ECE

Production :
11 exemplaires à partir de juillet 2008

Motorisation :
Électrique 200 chevaux

Particularité :
ECE (Electric Cars Europe) était un consortium néerlandais qui travaillait sur la conversion de voiture thermique à l’électrique. C’était assez novateur pour l’époque puisque le grand-public commence seulement à entendre parler du phénomène « rétrofit électrique » et qu’en 2020, ces transformations ne pas encore homologuées pour rouler sur la route en France. Différents modèles passeront entre leurs mains : la Citroën C1 (rebaptisée e-C1), la Daihatsu Cuore, la VW Golf mais aussi la Lotus Elise.

Il faut dire que ce consortium appartenait à Willem Van Der Kooi, également importateur Lotus au Pays-Bas. L’auto, à savoir une 111R, était modifiée dans leur usine de Lochem et vendue 128.750€ en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg. Elle recevait un moteur électrique AC-150 de 200 chevaux fabriqué par la société américaine AC-Propulsion (qui a notamment motorisé les premières Tesla Roadster). Il était alimenté par des batteries lithium-ion qui se rechargeaient durant 4 à 10 heures selon la source d’énergie. Avec un poids de 1315 kg, les performances annoncées étaient de 4″7 pour le 0 à 100 km/h et 215 km/h en vitesse maximale pour une autonomie de 325 kilomètres.

Je trouve assez cocasse cette vidéo d’une Elise ECE brûlant de la gomme devant des éoliennes :

Source : EV Blog

▶▶▶ N’oubliez pas de jeter un œil aux autres modèles d’Exige ou d’Elise. ◀◀◀