Lotus Sport Elise 135R

Développée par Lotus Sport, la 135R adoptait le kit Sport 135, à savoir une culasse avec des conduits retravaillés pour favoriser le mélange air-essence et l’écoulement des gaz, un collecteur d’admission en aluminium, un papillon 52 mm, un silencieux en inox et un calculateur reprogrammé qui venait tirer le meilleur de toutes ces modifications.

En plus de ces évolutions moteur, elle recevait des amortisseurs Bilstein (réglables en hauteur) qui étaient retarés et entourés de ressorts Eibach plus fermes. Une barre anti-roulis réglable s’invitait également pour optimiser encore la dynamique de l’auto. Les jantes O.Z. Racing à 16 branches étaient spécifiques et surtout plus larges à l’avant : 6,5 pouces au lieu de 5,5. Cela permettait de monter des pneus semi-slicks Yokohama A048 en 195 de large au lieu des 175 d’origine.

Initialement, il devait s’agir d’une série limitée à 50 exemplaires. Rapidement, cela évoluera en 50 avec la teinte Silver Mica Pearl (B103) et 50 en Blue Mica Pearl (B104) et ce sont ces deux teintes qui seront annoncées officiellement sur la brochure Lotus. Un peu plus tard et devant le succès rencontré, Lotus changera à nouveau ses plans et décidera de faire un 3ème jeu de 50 en Saffron Yellow (B106).

Cette quantité ne sera jamais atteinte et pour l’anecdote, Lotus perdra le listing original recensant le nombre exact de 135R produites. Ils évoquaient 130 à un membre du forum Seloc en 2007. En 2012, le membre d’un autre forum s’était vu répondre que le châssis 125 était le plus récent retrouvé dans les archives de la marque… Et donc le dernier. Le consensus semble s’établir à 125, dont 25 en Saffon Yellow… L’histoire n’est définitivement jamais simple !

Extérieurement, les 135R « Mica » avaient toutes les grilles d’aération peintes couleur carrosserie. Les 25 autres conservaient les grilles noires. Toutes recevaient des stickers « Lotus Sport 135R » apposés sous les répétiteurs latéraux et à l’arrière. Elles adoptaient également le diffuseur en 3 parties que Lotus qualifiait de « F1 style » dans ses publications d’époque.

A l’intérieur, l’entourage de colonne de direction, la casquette de compteur, les sièges (avec broderie « 135R » sur les appuie-têtes), le centre du volant et les panneaux de porte se paraient d’alcantara bleu (sauf sur les autos Saffron Yellow, tout était noir).

Côté passager, une plaque numérotée Lotus Sport était apposée.

L’auto était vendue 27.495£ et disposait d’un certificat de conformité européen, ce qui fait qu’un certain nombre ont pu traverser la Manche et roulent désormais chez nous.

Je me suis amusé à recenser le maximum d’autos, je pense qu’il s’agit de la synthèse la plus exhaustive qui existe à ce jour sur internet :

Il semblerait que les 135R #001 à #019 soient toutes Silver Mica et que les #101 à #125 soient toutes Saffron Yellow mais je n’ai complété que les châssis pour lesquels j’avais au moins un élément certain sur lequel m’appuyer.

Si vous avez une information nouvelle pour compléter ce tableau, n’hésitez pas à me contacter. And of course if our english friends have any information concerning the color of a particular 135R chassis, they are more than welcome to contact me!

Un dernier élément intéressant est que pour développer la 135R, Lotus a tout d’abord travaillé sur 12 Elise classiques sorties de la chaine de production. Ces 12 autos n’ont pas forcément l’une des trois teintes des 135R mais il s’agit bien de vraies Lotus Sport et elles possèdent tous les attributs des vraies 135R. Elles sont également dotées d’une plaque numérotée avec la date de production et un « Custom No ». La #001 date de novembre 2002, la 8ème de décembre 2002. Difficile de savoir si la 12ème date aussi de fin 2002 ou de début 2003. Quoiqu’il en soit, il s’agit là de véritables collectors !


▶▶▶ N’oubliez pas de jeter un œil aux autres modèles d’Exige ou d’Elise. ◀◀◀

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑