Lotus Elise S2

Production :
4535 exemplaires (dont Sport 135) entre octobre 2000 et fin 2005

Motorisation :
4 cylindres 1.8 Rover 122 chevaux

Particularité :
Après un développement dans le plus grand secret et pour répondre à l’arrivée de l’Opel Speedster / Vauxhall VX220, l’Elise S2 (pour Series 2) sera annoncée officiellement le 9 octobre 2000 puis présentée au Birmingham International Motor Show du 20 au 29 octobre de la même année. Deux modèles étaient exposés, l’un décapoté et l’autre avec un toit targa « ailes de mouette » à deux parties amovibles (similaire à celui que l’on trouvait à l’époque sur la Nissan 300ZX). Il était possible de les soulever indépendamment pour monter plus facilement dans l’auto ou de les ranger dans le coffre pour rouler cheveux au vent.

La S2 entrera en production également au mois d’octobre. Les 5 premiers châssis serviront pour les voitures de développement et les 6 suivants seront destinés aux essais presse. Le premier châssis à être réellement produit sur la chaine de production sera le numéro 12 et, jusqu’au numéro 121, ce seront les voitures de démonstration réservées au réseau de distribution. La première auto fabriquée pour un client reposera donc sur le châssis 122 et sera livrée en avril 2001. Son prix de base : 22.995£, soit 2.580£ de plus que la S1 à son lancement (20.415£).

Par rapport à la S1 qu’elle remplace, la S2 change bien entendu de style sous l’impulsion du designer Steve Crijns. Ses croquis seront définitivement validés en décembre 1999. Il s’agit de la première Lotus a avoir été créée sur ordinateur, réduisant ainsi la durée du projet (qui portait en interne le nom de Monza) à moins d’un an. Son design lui permet d’être naturellement plus favorisée que l’Elise S1 d’un point de vue aérodynamique : elle génère de l’appui à l’avant comme à l’arrière, sans recours à un aileron. Les optiques sont fournies par l’anglais Wipac et la carrosserie fabriquée par moulage haute pression chez le français Sotira. Cette technique déjà utilisée sur l’Elise S1 permet d’avoir des panneaux de carrosserie plus fins (2mm au lieu de 3 avec un procédé traditionnel) et donc plus légers. Les éléments sont ensuite peints à Hethel. Elle opte pour un système de capote beaucoup plus simple et rapide à manipuler. L’installation à bord est facilitée par des pontons plus bas de 4 cm. Ses dimensions évoluent toutefois peu :

(données en cm)Elise S1Elise S2Écart
Longueur373379+6
Largeur (hors rétroviseurs)170172+2
Largeur (rétroviseurs compris)1851850
Hauteur115112-3
Empattement2302300
Voie avant144146+2
Voie arrière146150+4
Hauteur de caisse1613-3
Porte-à-faux avant75750
Porte-à-faux arrière6870+2
Poids à vide (kg)755774+19
Poids essieu avant (kg)303294-9
Poids essieu arrière (kg)452480+28
Répartition (%)40/6038/62


Elle reprendra la même mécanique que l’Elise S1, Lotus ayant simplement développé sa propre gestion électronique permettant un modeste gain de 2 chevaux mais surtout améliorant la réponse à l’accélération. Elle adoptera la boite courte de série, des disques de frein en 288 mm au lieu de 282, les jantes gagnaient 1 pouce en diamètre (165,5 à l’avant, 177,5 à l’arrière) et recevaient des pneus en 175/55 et 225/45, la batterie qui était installée à l’avant passait dans le coffre arrière qui lui même s’agrandissait, la commande de chauffage évoluait, etc…

Deux packs seront proposés : Sports Tourer (3.195£, +14 kg) et Race Tech (2.995£, +12 kg). Les deux permettaient d’avoir les disques de frein percés avec étriers noirs, les bavettes à l’avant, le film de protection sur les bas de caisse, une alarme, les coques de rétroviseurs couleur carrosserie, une peinture métallisée ou nacrée, des éléments intérieurs en aluminium (poignée de frein à main, leviers de vitres et boutons de ventilation) et les sièges avec coussin gonflable pour les lombaires. Le pack Sports Tourer offrait en plus les panneaux de porte le volant et les sièges en cuir, les tapis de sol, le pommeau de levier de vitesse en aluminium, le repose-pieds à deux positions pour le passager et un système audio CD à 4 hauts-parleurs. De l’autre côté, le pack Race Tech offrait un pommeau de levier de vitesse en cuir et aluminium, un repose-pieds passage à une seule position, un intérieur avec de l’alcantara sur les sièges, les panneaux de porte et le volant et enfin un système audio CD avec 2 hauts-parleurs au lieu de 4.

13 teintes étaient au catalogue : Aqua, Lava Orange, Racing Green, Ruby Red, Black, Calypso Red, Quartz, Ice Blue, Lightning Yellow, Gun Metal, Cobalt Blue, Silver, Laser blue. Voici leur répartition à fin novembre 2001, après un peu plus d’un an de vente :

Lotus Elise S2 colours

Beaucoup d’autres teintes viendront plus tard s’ajouter au catalogue : Old English White, Ardent Red, Magnetic Blue, Nightfall Blue, Glacier Blue, Saffron Yellow, Storm Titanium, Bordeaux Red, Aubergine Purple, etc…

En février 2002, la climatisation sera proposée en option. En mars 2002, ce sera au tour d’une option hard-top d’être proposée. Cela impliquera un nouveau couvre arceau et une nouvelle capote plus courte. A compter du mois de juin, ce sera la fin des S2 à capote longue, les plus belles (comme la mienne 😊).

Sources : Elises, TheCarConnection, Steve Gray, Guide-Autosport

▶▶▶ N’oubliez pas de jeter un œil aux autres modèles d’Exige ou d’Elise. ◀◀◀