Lotus 340R

Production :
340 exemplaires à partir de janvier 2000

Motorisation :
4 cylindres 1.8 Rover VHPD 177 ou 192 chevaux

Particularités :
Dévoilée au Birmingham Motor Show en octobre 1998, la 340R est l’ultime évolution de l’Elise S1 dont elle reprend le châssis. Elle devait initialement développer 340 chevaux par tonne. Cette valeur ne sera pas atteinte à cause de son poids plus proche des 675 kilos que des 500 initialement prévus par le cahier des charges. Devant le succès que rencontrera le prototype, Lotus décidera d’en produire 340 exemplaires.

70 acheteurs déposeront un acompte de 3.500£, 10% du prix neuf. Des dizaines d’autres clients payèrent 1.000£ à leur concessionnaire pour être certains d’être sur la liste des futurs élus. Par rapport au prototype présenté en octobre 1998, la 340R finale gagnera une lame avant sur deux niveaux qui s’étendait jusque devant les roues. Les ingénieurs avaient en effet constaté lors des tests en soufflerie que la portance était trop importante sur le train avant.

Le châssis accueille le même bloc Rover 1,8 VHPD que celui présent dans l’Elise Sport 190 mais dans une version bridée à 177 chevaux pour des questions d’homologation. Pour retrouver les 190 chevaux à 7800 tr/m et 189 Nm à 5600 tr/m, il fallait installer le calculateur dédié et des poulies d’arbres à cames spécifiques. Côté boite, c’est la PG1 close ratio (qui équipe les S1 111S) qui a été retenue. A l’intérieur, on trouve les sièges sport Lotus en cuir et alcantara bleu assortis d’une paire de harnais 4 points Schroth. Dépouillée au maximum, l’auto ne propose même pas de commande de régulation de chauffage.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑