Lotus Exige GT3

La Lotus Exige GT3 a été développée par Lotus Sport puis engagée par Cadena dans le championnat British GT qu’elle remportera en 2006. La première version développait 289 chevaux mais de nombreuses évolutions arriveront en 2007 et permettront de passer à 350 chevaux.

— Particularités —

En l’espace de deux mois, le prototype de l’Exige GT3 (vendu par Dutton Garage il n’y a pas très longtemps) est passé de la planche à dessin à l’apparition sur la place du Casino à Monaco le 2 décembre 2005, en marge de la cérémonie de présentation du championnat FIA GT. Le lendemain, des essais se déroulaient avec Gavan Kershaw sur le circuit du Castellet afin de faire homologuer l’auto dans la nouvelle catégorie GT3.

Lotus Exige GT3

Toujours motorisée par le 1,8 Toyota 2ZZ-GE, l’Exige GT3 préparée par Lotus Sport embarquait une boite de vitesses séquentielle Hewland et développait 289 chevaux à 7800 tr/mn. Avec 750 kg, la GT3 était sensiblement plus légère que l’Exige de route. L’Exige GT3 pouvait compter, entre autres, sur une carrosserie entièrement en carbone (à l’exception des portes et des bas de caisse), des vitres en polycarbonate et des jantes 5 branches en aluminium forgé.

Elle recevait également une lame avant et un aileron arrière en carbone bien plus importants que les appendices d’origine, une prise d’air majorée sur le toit, un arceau 6 points FIA, des triangles montés sur roulements, des amortisseurs Öhlins 3 voies, des barres anti-roulis réglables à l’avant et à l’arrière, un système de freinage renforcé avec disques sur bol alu et répartiteur 5 positions, un réservoir FIA de 74 litres, un extincteur automatique avec déclenchement depuis l’habitacle ou l’extérieur, un système complet d’acquisition de données, un faisceau allégé et n’était équipée que d’un seul baquet FIA et de son harnais 6 points.

Lotus Sport va alors s’associer pour 2 ans à la team Cadena et c’est ainsi que Lotus Sport Cadena verra le jour pour faire courir les autos. Voici une capture d’écran d’une des toutes premières version de leur site internet, désormais introuvable :

Lotus Exige GT3

Les 4 pilotes de l’époque étaient Barrie Whight / Gavan Kershaw (toujours directeur technique chez Lotus à ce jour) et George Mackintosh / Sam Blogg. Le contrat portait sur la fourniture de 2 autos au minimum pour participer au championnat British GT en 2006 et espérer pouvoir rouler en FIA GT en 2007. Au 2/3 de la saison, les résultats étant bons et le titre à portée de main. Lotus fabriquera alors une troisième Exige GT3 (châssis #CR03) destinée à servir en cas de crash de l’une des 2 autres. Elle ne servira heureusement pas et Lotus remportera le titre en 2006.

Bien que le paragraphe précédent semble indiquer qu’un total de 3 Exige GT3 aient été construites, certaines sources en évoque 4, d’autres 5. Fin 2006, Lotus Sport Cadena vendra l’auto #CR03 à un particulier. Cette dernière a ensuite été revendue par Coys en 2018. Cadena poursuivra néanmoins le développement de la GT3 et elle reviendra en 2007 avec d’importantes évolutions :

  • Moteur : adoption d’un volant moteur allégé et d’un carter sec, important gain de puissance puisque la GT3 affiche désormais 350 chevaux.
  • Transmission : diverses améliorations
  • Suspension : nouveaux moyeux avec fixation de roue à écrou central, nouveaux amortisseurs Öhlins TTX 4 voies pouvant travailler correctement avec une garde-au-sol de 70 mm, réduction des frottements sur tous les joints d’amortisseur et de barre anti-roulis
  • Freins : étriers 6 pistons à l’avant et 4 à l’arrière, disques en 315 mm de diamètre.
  • Châssis : air-jack pour lever la voiture plus rapidement, second réservoir de 26 litres portant la capacité totale à 100 litres, radiateur et ventilateurs revus pour gagner en poids et en efficacité, cloison centrale pour retenir le pied droit et support pour reposer le pied gauche (dans la configuration LHD)
  • Roues : jantes à écrou central
  • Carrosserie : portières, fond plat et diffuseur deviennent en carbone, gros travail sur le masque avant, la lame et la crashbox pour pouvoir tout démonter rapidement et faciliter les réparations pendant les courses, nouveau design du masque arrière pour mieux extraire l’air chaud de l’échangeur. L’aérodynamique progressait sensiblement avec l’allongement (+3 cm sur l’avant et +8 cm sur l’arrière), l’élargissement (+10 cm sur le masque arrière qui intègrait désormais les extensions d’aile) et la disparition de la prise d’air sur le toit (rendue possible par l’adoption d’un radiateur eau/air)
  • Électricité : gain de poids sur le faisceau, repositionnement des interrupteurs et relais

Il est difficile de savoir si les autos existantes ont toutes été converties aux spécifications 2007 ou si d’autres châssis ont été produits. mais voici à quoi l’Exige GT3 ressemblait alors :

Crédit photos : Lotus Silverstone

Voici un article parlant de l’une des Exige GT3 mais je ne sais pas de quel châssis il s’agit. Comme d’habitude sur 111 Racers, je reste preneur de toutes nouvelles informations pour affiner davantage le contenu que je vous propose.

▶▶▶ N’oubliez pas de jeter un œil aux autres modèles d’Exige ou d’Elise ◀◀◀