Lotus Elise Sport 190

Production :
55 exemplaires à partir de février 1998

Motorisation :
4 cylindres 1.8 Rover VHPD 190 chevaux

Particularités :
La Sport 190 est une Elise standard qui était modifiée directement à l’usine par le département Special Vehicle Operations afin d’être transformée en une pistarde radicale. En premier lieu, sa mécanique se musclait sérieusement : moteur VHPD (Very High Performance Derivative) développant 190 chevaux à 7000 tr/m et 189 Nm de couple à 5600 tr/m, boite à air majorée en carbone et filtre à air compétition, boite de vitesses courte, silencieux d’échappement allégé, suppression du catalyseur, vanne compétition pour le remplissage de carburant et ajout d’un radiateur d’huile. Sur les premiers modèles, les durites de ce radiateur entraineront quelques cas d’incendie et seront par la suite remplacées.

Elle recevait de nombreuses autres modifications visant à la rendre plus agile : amortisseurs Koni réglables en hauteur, ressorts Eibach plus fermes, barre anti-roulis réglable, disques ventilés percés en acier au lieu des MMC en aluminium, toe links sur rotules Unibal, batterie compétition allégée, arceau FIA avec barre diagonale de renfort et enfin vitre arrière en polycarbonate. Les jantes d’origine étaient chaussées en Pirelli P-Zero (185/55/15 et 205/50/16) mais la Sport 190 pouvait recevoir des jantes Speedline plus larges et des semi-slicks Yokohama A038.

A l’intérieur, on trouvait un seul siège baquet homologué FIA pour le conducteur, un harnais 6 points FIA, un extincteur également FIA et un coupe-circuit. Le volant en cuir rouge était amovible.

La Sport 190 n’avait pas d’écrous antivol, pas de préparation audio / haut-parleurs, pas d’alarme et pas d’anti-démarrage. Elle avait un masque avant un peu plus large (le même que celui de la 111S). Seules 3 Sport 190 recevront la rarissime option carbone pour les masques avant et arrière afin de gagner 5,5 kg (en tout, Lotus vendra 4 masques avant et 3 arrière, on peut donc supposer que l’un d’entre eux à été remplacé suite à un crash). Toujours au rayon des options, on trouvait les phares, la peinture métallisée (et personnalisée) ainsi que le siège passager avec un harnais 6 points.

On parle d’un poids à vide de 670 kg et d’un poids en ordre de marche de 710 kg. Bien entendu ce dernier variait selon les options qui équipaient l’auto.

Crédit photos : SCD Garage

Même en SVA (Single Vehicle Approval), Lotus ne réussira pas à obtenir une homologation pour la Sport 190. Elles auront donc toutes un E comme 12ème caractère du VIN, ce qui signifie « châssis course », par opposition à RHD ou LHD. Les 4 premières Sport 190 seront produites en février 1998, 2 autres en mars (toutes deux avec les masques en carbone) et 30 autres à partir du mois de juillet. Parmi ces 30 autos, 8 partiront aux États-Unis, 9 en Europe et 13 resteront en Grande-Bretagne. En tout, ce sont donc 36 autos « millésime 1998 » (9ème caractère du VIN = W) qui verront le jour. Elles seront suivies par 19 autres en 1999 (9ème caractère du VIN = X) dont 1 avec les masques en carbone et 13 pour les USA, portant le total à 21 exemplaires outre-Atlantique.

En 2000, Lotus Sport a pris la suite du département SVO. J’ai retrouvé la trace d’au moins une Sport 190 dont le VIN comporte un Y comme 9ème caractère (= année 2000). Celle-ci n’est pas comptabilisée dans les 55 exemplaires produits. Les Sport 190 « non-SVO » disposeraient en plus d’une plaque numérotée Lotus Sport. Quelques mois plus tard, la Sport Elise sera présentée. Enfin, il se dit que deux Elise de 1997 auraient été converties en Sport 190, même si officiellement elles n’en sont pas.

Voici les autos dont j’ai retrouvé la trace. N’hésitez pas à me contacter pour compléter ce registre. Don’t hesitate to contact me if you want to update this registry.

VINAnnéeTypeCouleur
SCCGA111*W*E*40101998LHDJaune
SCCGA111*W*E*40161998LHDRouge
SCCGA111*W*E*40211998RHDJaune
SCCGA111*X*E*40341999LHDRouge
SCCGA111*X*E*40401999LHDJaune
SCCGA111*Y*E*08662000LHDGrise

En exclusivité et grâce à la gentillesse et au partage du propriétaire, voici quelques photos de la 4010 prises à l’usine d’Hethel en août 1998.

Thank you very much Mark for these pictures!


▶▶▶ N’oubliez pas de jeter un œil aux autres modèles d’Exige ou d’Elise ◀◀◀